« Eau non potable »

17 juin 2013

Les analyses réalisées sur le puit de l’île aux oiseaux révèlent que l’eau est impropre à la consommation humaine.

À la demande de la Mairie de la Teste-de-Buch, des analyses ont été réalisées sur le forage de l’île aux oiseaux : il en ressort que l’eau est impropre à la consommation humaine. Le forage n’ayant par ailleurs pas l’objet d’une demande préfectorale, il n’est pas compatible avec un usage d’eau potable, ni sanitaire ou alimentaire.

Le diagnostic a été réalisé par la société Anteagroup en septembre 2012. En voici les principaux résultats.

Le forage et l’eau

Le forage est équipé d’un tube plein acier de 0 à 95,2 m, et en trou ensuite. Il est en bon état général, malgré la présence de débris divers au fond de l’ouvrage.

L’eau est très faiblement minéralisée, ce qui laisse penser que le forage capte une lentille d’eau douce « posée » sur des eaux minéralisées. La teneur en hydrocarbures est anormalement élevée (mais peut s’expliquer par la présence de matières organiques ou d’un groupe électrogène à proximité), celle en fer est élevée, il n’y a pas de contamination bactérienne ni d’éléments toxiques.

La règlementation

Au niveau réglementaire, le forage n’ayant pas fait l’objet d’une demande d’autorisation préfectorale pour l’alimentation en eau potable et la mairie de la Teste en étant responsable, elle est tenue d’y apposer un panneau « Eau non potable ». L’utilisation de l’eau pour la lutte contre l’incendie et pour l’irrigation reste possible pour les riverains, dans la limite de 1 000 m3/an.

Autres actualités

Association des concessionnaires, locataires, occupants et usagers de l’Île aux oiseaux pour la défense du paysage naturel et bâti

© ACLOU /  À propos de ce site - Contact - Plan du site